Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 09:39

.

J’ai revu et corrigé, et complété, la conférence relativement improvisée que j’avais donnée à Paris, au Festival France-Inde d’Aubervilliers, le  11 Juin   2011… J’y avais été invité par Monsieur Amirdine FAROUK, pour parler de « ma » Route des Indes, parcourue de 1970 à Mai 1972 en partant de Melbourne (Australie).

J’ai pu ainsi y joindre les photos prises à cette époque…

 

  conference inde[1]

 

 

 

 

LA ROUTE DES INDES (70’s)

 

Essai sur une Aventure… et digressions !

 

L’AVENTURE…


 

Je n’avais pas pris beaucoup de notes pendant ce voyage… Lorsque l’on vit pleinement quelque chose, on se « contente » de la vivre ! De plus, à cette époque, en Australie, on ne parlait pas de la « Route des Indes »… Certains, dans ce pays, mettaient de l’argent de côté … mais seulement pour aller en Angleterre, terre de leurs origines !

 Jusqu’au jour où « quelqu’un » décida de planifier un voyage vers l’Inde, via tous les pays intermédiaires qu’il avait dû lui-même visiter en solo, pour quelques intéressés ; j’en faisais partie ! Nous n’étions que très peu, six ou sept, je pense… Un petit livret nous était remis, édité par Forsyth, sans doute la seule agence ( ?) de voyage de Sydney… Avec quelques adresses d’hôtels… En fait, souvent de « futurs » hôtels, le tourisme n’existant pas encore en maints de ces lieux.

Vu mon contrat avec  ABC Radio Australia pour qui j’écrivais des histoires de voyage et les racontais sur les ondes, via les stations de radio des grandes villes traversées, j’observais par contre assez sérieusement  tous les événements, les lieux, et interviewais les personnages « haut en couleurs » rencontrés ; avec, tout de même, un assez grand nombre de photos, ayant pris cette habitude lorsque journaliste au Journal Calédonien… Mais très peu de celles-ci, en fait, montrent des autochtones en gros plan ; ils  n’appréciaient guère de se voir ainsi, suivant leurs croyances,  « voler l’âme ». Beaucoup se cachaient très rapidement, surtout dans les lieux reculés de Timor et, plus encore, sur les îles de Sumba et Lombok !

Comme certaines personnes me l’ont fait remarquer : lorsque l’on  cherche sur internet des photos de cette époque,  il n’y en a pas !  Juste quelques unes…

Voyager ainsi, partir à la découverte des autres civilisations était un fait naturel pour certains ; les anglo-saxons ne sont pas casaniers ! Et l’on ne pensait pas à faire des photos pour immortaliser ce que l’on vivait. Et je n’allais pas non plus faire des gros plans sur les Hippies tout heureux de leur anonymat… lorsque je finis par en rencontrer en Inde ; auparavant, à part notre groupe, dispersé dès Bali, aucun ! Certes, la Route des Indes « officielle » allait dans l’autre sens : France-Inde !

Les Hippies australiens, eux,  restaient dans leur pays ; suffisamment vaste ! Il y en avait partout à cette époque, et  nombre de « notables »  portaient eux-mêmes des cheveux longs et étaient vêtus comme ceux de San Francisco ! Voyez mes reportages et les photos sur Internet !

Ce qui est surtout intéressant, il me semble, c’est de voir  les raisons de cet « exode » à la fin des années 60 … Ce  brusque départ vers « ailleurs » !

                      

Partager cet article

Repost 0
Published by sur-la-route-des-indes-des-hippies-pendant-les-70s
commenter cet article

commentaires