Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 16:42

Si l’on ne rencontrait  « personne » sur la Route, c’est qu’il n’était pas facile d’aller si loin sur la planète !

14 jours de voiture, ai-je entendu, entre Népal et Allemagne. Et le train et le bus pour aller d’Inde au Népal ? Plusieurs jours !

Dans l’autre sens, les aventuriers du Magic bus nous donne des précisions : simplement pour aller de Paris en Inde, il  fallait 10 semaines de bus de France en Inde !

 

Combien de personnes la firent : soit par le trajet qui partait de Londres pour l’Inde, voire qui se continuait pour certains jusqu’en Australie ; soit dans l’autre sens, plus tardif (71) ?

Les commentaires de ceux qui vécurent cette expérience quelques années plus tard sont identiques : peu de monde, sauf dans les lieux où la « mode » des drogues attiraient les « plastic hippies » à Ibiza (à Goa ou Kuta Beach surtout… Lisez Valérie Lagrange, Muriel Cerf, Brigitte Axel à ce sujet !

 

Il y avait vraiment 2 mondes, même avant 72 :  ceux qui faisaient le Voyage en Inde… et les autres !

Cela commençait à l’époque où j’étais à Bali. Personne sur les routes où l’on pouvait circuler en moto de location sans aucun obstacle… Aucun « étranger » dans les temples et les villages. Il n’y avait que Kuta Beach où l’on savait qu’il y avait des fêtes (le fief des Australiens en goguette, déjà !). Tout le reste étaient six ou sept  Hippies qui lisaient au café…

On nous donnait le Mahabarata dans l’un d’eux, à Denpasar (au Two Sisters). Les livres circulaient beaucoup entre les voyageurs qui les déposaient aussi dans « nos » hôtels bon-marché. De même dans les cafés qui rassemblaient tous les Hippies du Queensland, à Cairns et à Kuranda, à Sydney (Village centre et Wayside Chapel) ;  de même qu’à l’Alliance française de Katmandu.

Entre parenthèses, les « cafés » n’existaient pas encore à Melbourne ; que des salons de thé « à l’anglaise » en sous-sol ; et Brisbane était un village sans aucun des gratte-ciels actuels ; comme Kuala Lumpur ! Regardez mes photos !Happy few dans café Happy few dans café (Sydney)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sur-la-route-des-indes-des-hippies-pendant-les-70s
commenter cet article

commentaires