Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 20:44

Et cette autre difficulté : la chaleur ! 40 degrés sur les pistes poussiéreuses du Queensland où le succès du stop n’était pas toujours pour le jour même !… Une chaleur telle, parfois, en Inde, qu’il nous fallait  demeurer dans un café avec ventilateur pendant des heures pour prendre son élan et aller jusqu’à la simple Poste restante ! Et les nuits passées dans la douche, en la laissant goûter sur nous !

Et les inondations qui coupèrent les routes de Darwin, sur notre route vers Timor ?

Et la Poste qui, surtout en Inde, n’envoyait pas vos lettres afin de revendre les timbres !

Oui ! la Poste , en Inde, c’était très spécial. Car là… si vous aviez votre nom accolé à votre prénom… le responsable devait chercher dans les deux cases ; mais parfois également dans Sir ou dans Monsieur, ou dans Mr !  Et quand il y a des queues, dans ce pays !…

 

 Mais la Poste, quelle merveille ! C’était, pendant toute cette époque, sur la Route comme en Australie, le rendez-vous de tous les Hippies ; là où les rencontres se faisaient, les adresses se transmettaient… Aujourd’hui, ce sont les cyber-cafés !

La Poste de Cairns (Australie) offrait (en face) de plus, presque toute notre nourriture quotidienne :  une allée de manguiers !

 

Plus les maladies. A la fin  de mon voyage, à Delhi, donc en 72, j’ai vu beaucoup de gens malades. L’alcool et la nourriture aussi. Même les Beatles ! Il y a un des Beatles qui a été obligé de quitter l’Inde parce que la nourriture était trop épicée pour lui.

 

Les agressions, ce fut par la suite. Jusqu’en 70, je n’en ai pas entendu parler, sauf à Goa. Là certainement que les Indiens en avait assez de voir quelque chose qui était désastreux pour eux : la nudité sur les plages de Goa. Il y a un drôle de bonhomme qui a écrit un livre plus tard, 1999, un soi-disant capitaine Coaabavala : une horreur ! On se demande d’ailleurs si ce n’était pas quelqu’un genre Renseignements généraux, etc. Il détruisait tout, il ne voyait que le mal. Et faux-jeton : au début du livre « Merci à tous ces Hippys qui m’ont… » etc. etc. !

 

Il  y a eu des meurtres à Goa en 69. Autrement, très calme… Les Indiens  et tous les peuples des pays traversés étaient adorables. Au contraire ; mais c’est un exemple très particulier !  Il n’y avait pas du tout de vol. Je  le répète, on était très peu nombreux et la notion de voyageurs riches n’était pas encore dans les têtes… On était donc encore, visiteurs particuliers, que de simples curiosités.

L’histoire : un jour j’avais posé une paire de ciseaux sur la fenêtre de ce qu’on appelait un hôtel, une planche servant de lit ( il en était de même à Timor.) Donc j’avais posé les ciseaux sur la fenêtre de ma chambre. Les ciseaux ont été volés et à la place on a déposé un portefeuille indien, splendide ; j’ai apprécié le geste ! Ils avaient peut-être besoin de ciseaux, mais ils ont donné quelque chose en échange. Très symbolique de leur accueil chaleureux, hospitalier… Partout !

 

Sauf aux frontières ! Sur la Route, les Hippies étaient souvent très mal considérés. On nous interdisait certains lieux, certains cafés… En Thaïlande, si vous n’aviez pas les cheveux d’une longueur « normale », vous étiez refoulés à la frontière… Si vous aviez un sac à dos, vous étiez refoulés également. Idem pour Rangoon…

Nous avions réglé ce problème en fabriquant un sac à dos avec des bretelles amovibles. On passait aux frontières avec un sac, et ensuite, on le mettait sur le dos. Quant aux cheveux : il fallait vraiment se les couper. Même en Australie qui était soi disant « civilisée », il y avait certains cafés qui refusaient l’entrée aux gens qui les portaient longs… Dans le bush… Pendant que les notables eux-mêmes, à Melbourne, les portaient longs, arboraient des chemises colorées et que nombreuses étaient les femmes en see-through

Nous avons vu placardé en Inde ou je ne sais plus dans quel autre pays, devant un café : « Interdit aux Beatles » !

 

hippies side[1]-copie-1

 Hippies' side

Partager cet article

Repost 0
Published by sur-la-route-des-indes-des-hippies-pendant-les-70s
commenter cet article

commentaires