Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 20:56

Les Chemins de Katmandou, Mémoires d’un Temps où l’on s’aimait,  La Route (69) , sans cesse dans les livres sur cette époque : l’obsession de la drogue ou  de la drogue mentionnée dans les conversations en Inde et au Népal.

Voyez les mots-clefs de l’Anti-Voyage qui donnent les raisons du départ en Inde de l’auteur : « explorer des planètes » et « défonce » !

Mais regardez  aussi ! Intéressant : Via la Vida (70)… On y fume dès les premières pages (l’auteur publia auparavant le livre : !) ; mais en fin d’expérience (p. 298) de la Route, la voici devenue végétarienne et cessant de « fumer » !

 

Très semblable à l’expérience de l’Inde jointe à celle du LSD des intellectuels américains déjà cités !

 

Caricature alors, sans doute, mais ce que j’ai vécu et vois aujourd’hui face à ces témoignages de toutes sortes : bien nettement deux périodes : avant 1970… puis après 1972… Fin 72 : date où la « mode », le moutonnisme, remplaça la « quête », l’égo-logie de cet intervalle 70-72…

Sur le Net, par exemple :

« … reading reports of far off, exotic lands where hash was cheap, strong and readily available and where one could exist on as little as a pound a day. » 

 

Le but demeure identique ; tous les êtres humains sont dans une même Quête, mais relative, pour chacun, à son ouverture, à ses capacités mentales, émotionnelles ou intellectuelles…

Plus ou moins, et de plus en plus inconsciemment aujourd’hui : les drogues se sont introduites, et ont « pris » le relais, à partir de cela.

Plus facile, écrivait-on à l’époque (était-ce sur Actuel,  après 75… ou  via Timothy Leary (65), avant que Ram Dass ne change de conception, comme d’autres… et partent en Inde ou directement en eux-mêmes ?

 

A Goa, ce fut terrible… En Australie, les champignons hallucinogènes, présents naturellement dans tant de forêts, n’étaient consommés que par les adeptes de l’ouvrage d’Aldous Huxley (Doors of Perception); pour l’ouverture de ces fameuses portes, pour « l’expansion de la conscience » ; expérience que souhaitaient faire, en France, alors, quelques rares gens célèbres de certains milieux artistiques… Mais qu’ils ne firent jamais ! Les drogues n’étaient pas à la mode ; leur usage pas pour la mode…Uniquement  comme aide à « l’ouverture spirituelle »…

Une anecdote : un français, en vacances, s’était fait envoyer du haschisch en Nouvelle Calédonie ; pour lui-même ; très vite su, dès la Poste, par les R.G. ! Sans suite, car étant le seul, apparemment, dans ce « trip »… On n’y voyait pas encore la « mode » du kawa, non plus, contrairement à aujourd’hui… En catimini, déjà, celle-ci ?... J’en doute : le journal local étant avide de ragots l’aurait révélé !

Toutes ces substances , et bien d’autres, sont maintenant dans tous les rassemblements, pour « the kick », avec l’ayawaska, amenée en Europe, via Ibiza, en 90 ( ?) peut-être. On vient d’en voir dernièrement les conséquences, avec tentatives de viol dans certains gatherings ; et à Ibiza : dans l’ agressivité spasmodique et cyclique !

La publicité pour les champignons hallucinogènes  et les drogues, auprès d’ « âmes en peine » qui s’indignent, aujourd’hui, contre Babylone et tout autre pensée que celle de  leur Moi-je, au lieu de pratiquer la mode de « recherche intérieure » des années hippies, transporte la décadence en tous les rassemblements encore « sains » de la Planète.

 

Bali dames69

Bali (le tourisme commence!) 

Partager cet article

Repost 0
Published by sur-la-route-des-indes-des-hippies-pendant-les-70s
commenter cet article

commentaires